Partagez | 
 

 Deux ombres perdues dans la nuit [PV Lucifel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Newraw

avatar


Messages : 38
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 1712
Date d'inscription : 03/05/2013
Localisation : Sur Terre

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Deux ombres perdues dans la nuit [PV Lucifel]   Sam 4 Mai - 22:37

La journée avait été longue pour Uriel. Durant toute la journée il avait été retenu à l'hôpital où furent transportées les victimes d'une explosion. La tragédie avait frappé aux petites heures du matin, alors que l'archange entrait dans le bâtiment médical, dans une centrale thermale. Il y eut une dizaine de morts et plus d'une centaine de blessés. Avec un groupe de médecin, près de la moitié des urgences, Uriel fut envoyé sur les lieux de l'explosion. La scène à laquelle il assistait fit remonter en lui de vieux souvenirs de guerre, principalement le moment où il avait appris que le feu de son Créateur brûlait en lui...

Partout autour de lui s'amoncelaient des membres déchiquetés, arrachés, des corps impossibles à reconnaître qu'on avait recouverts de draps déjà tachés de sang. Des cris, des pleurs, des supplications, l'ange ne cessait de faire des liens avec l'enfer qu'il avait vécu une fois au paradis.

C'est le cœur lourd que le bénévole qu'il était aida à dégager les victimes des décombres ou soigner les blessés légers. Uriel avait l'estomac à l'envers et ce demandait constamment s'il n'allait pas renvoyer son petit-déjeuner et si oui à quel moment... Tous le sang, la chaire, les boyaux et autres mélanges d'organes et de muscles lui mettaient le morale à plat. S'était des innocents qui étaient mort ce jour-là, pas des criminels et des pécheurs comme il avait l'habitude de châtier.

L'évacuation et le sauvetage durèrent toute la journée et Uriel resta sur le site de la tragédie durant tout ce temps, aidant de son mieux les secouristes et les médecins. Il en vit des mures et des pas mures, des scènes qui lui rappelait le carnage de la guerre. Il avait envie par moment de demander à son Père pourquoi il avait rappelé ces êtres dans une telle souffrance ou encore pourquoi il l'imposait à d'autre, mais il n'en fit rien. Il avait depuis longtemps mit de côté sa curiosité légendaire pour se soustraire à la volonté de son père.

Uriel put enfin rentrer chez lui lorsque la nuit fut tombée. Le ciel était noir et sans étoiles ni lune. Les rues n'étaient même pas éclairé; le souffle de l'explosion avait mis hors service plusieurs lignes électriques. C'est donc dans le noir le plus complet que l'ange suivit la rue qui le mena dans le quartier chic.

Durant tout le trajet, les pensées de l'ange tournait autour de la guerre, puis de son envoi sur Terre. Il ne savait toujours pas ce qu'il avait ressenti quand le Père lui avait demandé d'être l'ange qui châtierait l'Homme, création qu'Uriel admirait comme aucune autre. Était-ce de la colère? Si oui envers qui? Le saint Père, ou lui-même? Il n'en était pas certain et sa logique ne l'était pas tant que cela. Son cœur lui disait que s'était à près lui-même qu'il fut fâché, mais sa tête lui disait le contraire... Comme en amour dans certain cas.

L'archange se souvenait de pratiquement tous les regards des êtres à qui il avait pris la vie ou qu'il avait châtiés dans la douleur. S'il était habituellement invisible, les damnés qui étaient sur sa liste le voyaient toujours quand le moment du châtiment arrivait et la terreur emplissait leurs yeux quand ils comprenaient qu'ils ne lui échapperaient pas... Parfois il prenait un cruel plaisir à les torturer, à leur faire regretter amèrement ce qu'il avait fait. Mais ces cas-là, même s'ils avaient été rare Uriel aurait eu besoin d'une dizaine de mains pour en calculer les fois, s'était toujours car il entrait dans une colère dévastatrice. Une colère encore une fois envers qui? Son Père, lui ou la victime des péchés? Il ne le savait pas, ma le fait est qu'il le faisait quand même... et qu'étrangement il en éprouvait parfois une libération comme si cela le défoulait. Était-ce parce qu'il était traumatisé par son expérience de la guerre ou?...

Et on revenait à l'accident qui avait tout réveillé... Uriel avait le coeur gros et ne pensait pas s'en remettre de sitôt. S'était comme si on venait de lui demander de châtier l'un de ses frères, ce que l'archange avait beaucoup de misère à faire et il ne le faisait que très rarement.

Cette pensée lui fit songé que cela faisait longtemps qu'un ange ne l'avait appelé ou qu'il avait volé au secourt de l'un d'entre eux. Le coeur de l'ange se serra encore plus. Une fois de plus il était peut-être le seul ange sur Terre à veillé sur la création de leur Père, seul tel un vieux loup solitaire. Il aurait tout donné pour un compagnon, qu'il soit hybride, ange ou même démon... Il était seul depuis trop longtemps, il n'avait pas parler avec l'un des siens depuis plus de trois Cycles (3000 ans en gros).

C'Est la tête basse qu'Uriel entra dans son jardin. À peine avait-il fait quelque pas à l'intérieur qu'il sentit une autre présence qu'il n'avait pas détecté plus tôt tant il était plongé dans ses pensées. Il la sentait mélanger entre divers sentiments qui, pour l'instant, lui restait indéchiffrable. mais une chose était certaine, cette présence avait de l'essence divine et avait donc été à un moment un ange ou l'était toujours. Surpris et heureux de cette visite, l'archange tourna sur lui même pour faire face à l'être qui l'avait suivit jusqu'à sa demeure...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Deux ombres perdues dans la nuit [PV Lucifel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» « L'hiver s'installe doucement dans la nuit, la neige est reine, à son tour. » - Panthère des Neiges.
» Une ombre dans la nuit [ Ne pas répondre, merci. ]
» Un carosse dans la nuit [PV]
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yaoi paradise  :: La terre :: Habitations :: Quartier chic :: Manoir de Caleb-