Partagez | 
 

 Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Newraw

avatar


Messages : 91
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 2610
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : In your ass

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Sam 18 Juin - 23:48

Le jour venait à peine de se lever et il avait déjà foutu Caïn de mauvaise humeur ! Pourquoi ? Et ben c’est simple ! Caïn avait fait une fête la soirée passée et il était tellement pèter qu’il n’avait pas remarqué que son appart était sans dessus dessous, l’odeur qu’il régnait dans la pièce n’était qu’une odeur de vomi cramoisi, l’alcool avait sécher sur ses tapis, les détritus jonchaient ses meubles et son plancher qu’il venait de changer il y avait à peine 1 mois.

Mais le pire reste à venir, il y avait encore des saoulards un peu partout qui cuvaient sous son toit, il fronça les sourcils et se leva de son lit qui était occupé, il regarda la personne qui avait passé la nuit avec lui et il se dit qu’il avait toujours d’aussi bon gout, il souleva la couverture et s’étonna devant l’immensité du sexe de son partenaire d’un soir et ben putain ! Il est aussi bien monté que lui ! Il fit la moue en rabaissant la couverture d’un coup et puis il se rappela ce qu’il avait fait la nuit passer et plus les souvenirs lui revenaient et plus il frissonnait de plaisir. Il se mit donc en marche comme un valeureux soldat qui doit éviter des mines mais il buta contre un corps et jura.

-Putain mais ce n’est pas possible ! On se croirait au Vietnam ici ! Il y a des vietcongs partout.

Il se redressa et chotta dans la personne en question jusqu'à ce qu’elle se réveille ensuite il se saisi d’une carafe d’eau froide qui était à proximité et il la versa avec beaucoup de plaisir sur ces trous du cul qui faisaient les fégniasses. Il sourit, heureux de faire rager les autres. Des gémissements de rage, des injures et des coups éclataient dans l’air mais il n’en avait rien à foutre, lui ça le faisait jubiler et c’est tout ce qui compte. Le plaisir des autres c’est en option chez lui. C’est moi d’abord et toi crève. Tout le monde était maintenant réveiller et lui il était les bras croiser à taper du pied comme pour dire « aller dehors » mais des ricanements se firent dans la pièce et Caïn avec son air sérieux ne bougea pas d’un pouce.

-Quoi ! Tu n’as jamais vu ma queue ? Et ben c’est ça qui te fait rire ? Ouais c’est vrai on sait tous que tu es frustré parce que tu as une petite bite !

Effectivement il était nu comme un vers et s’en fou complètement c’est un enfant d’Eve et d’Adam, on est tous né nu alors pourquoi la nudité serait un tabou hein ? Lui ça ne lui gêne pas de montrer son corps de rêve à tout le monde, il est bien fait alors il ne voit pas où est le problème. Il ne fallu que une minute trente seconde et quatre millième de secondes pour tous les foutre dehors et fit alors un sourire à la limite de la névrose en se retournant vers son lit.il allongea le pas et sauta sur le lit ce qui fit sursauté le pauvre mec endormi à ses coté la veille
.
-Salut beauté fatale, je t’aurais bien proposé un baiser du matin et un déjeuner mais tu pue de la gueule et je ne suis pas ta bonne donc tu peux aller voire ailleurs si j’y suis. Maintenant si tu pouvais disposer moi j’ai à faire aujourd’hui !

Il prit le jeune garçon par le bras et le jeta littéralement dehors avec ses vêtements au visage. Il soupira avec un soupçon de regret mais il le fallait, il devait aller au stade avec la personne qui serait sa conquête de la soirée. Il s’empressa de manger et d’apprêter, il sorti de son appart en jetant un dernier regard désemparer sur le chantier que s’était. Mais il eut une idée ! Sa voisine ! Elle est raide dingue de lui peut-être qu’elle ferrait le ménage chez lui. Il s’empressa alors de lui demander et bien sur elle accepta et elle eut droit à un baiser qui lui donna des vertiges. Il se dirigea vers le stade en courant et retrouva son appétissante victime et rentra dans l’énorme établissement. Ils allaient voir du basket visiblement, Caïn déteste ça ! Le seul sport qu’il pratique lui c’est le cul !

Il s’installa à son siège et commença son périple de drague avancée et sa victime rentre dans son jeu parfaitement. Mais la mi-temps arriva et un connard lui renversa son coca sur lui et là ce fut la débandade, il lui gara son poing en plein dans sa face de gros porc qui ne savait pas regarder où il mettait les pieds et il se dirigea vers les toilettes en marmonnant toutes les insultes possibles. Ce gars venait de casser son coup là ! Il pénétra dans la toilette et enleva son t-shirt pour le laver. Une chasse se fit entendre et une meuf sorti de la toilette, Caïn haussa un sourcil mais qu’est ce qu’une meuf foutait dans les toilettes des gars ? Ou alors c’est lui qui s’est trompé. Il regarda avec insistance et il vit que sa femme enfaite était un homme. Et pas mal en plus, il avait de longs cheveux noirs et un regard perçant qui fit sourire Caïn quand cette personne le regarda. Il continua son lavage et avait clairement l’impression qu’il regardait son cul mais ça l’arrangeais, il allait peut-être changer de partenaire pour ce soir et ce n’est pas si mal.

-Alors mon cul te plait ?

Il sourit une seconde fois en attendant la réponse de sa victime potentielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Dim 19 Juin - 1:47

Keiichiro s'était levé tôt aujourd'hui, chose plutôt rare. Il n'était pas un lève tôt d'habitude, et d'ailleurs il jura intérieurement, alors qu'il ouvrait les yeux et qu'il posait son regard carmin sur le réveil qui lui indiquait 6 heures 27. Il se leva de son lit quelques minutes plus tard en soupirant, et il se dirigea en titubant vers la salle de bain, dans le but de prendre une bonne douche pour bien le réveiller. Il sortit ensuite de la pièce, habillé de son jean noir, et d'un haut bleu, et il quitta son chez lui sans prendre de petit déjeuner. Ce jour là, il décida de laisser ses cheveux détachés, les coiffant simplement avec l'une de ses mains. Il traîna dans la ville, tel un vagabond, marchant avec nonchalance dans les rues.
Après quelques heures à marcher dans diverses rues, il se retrouva devant le stade. Il allait y avoir un match de basket, alors il s'engouffra dans l'établissement, et il alla s'installer sur son siège. Il n'aimait pas tellement ce sport, mais sur un coup de tête, et il ne savais vraiment pas ce qu'il lui avait pris, il avait acheté une place pour assister à ce match qui ne l'intéressait pas le moins du monde. Et comme il ne voulais pas gaspiller son argent, il avait décidé d'y aller.

Le match venais de commencer, et déjà, Keiichiro s'ennuyait. Il n'aimait pas spécialement ce sport, mais il ne détestait pas non plus. Alors, il commença à jouer avec ses cheveux, les enroulant sur ses doigts graciles, avant que deux mecs viennent le draguer en pensant que c'était une fille. Étaient-ils stupide ? Ne voyaient-ils pas que c'était lui aussi un mec ? Il ne bougea pas, les écoutant déblatérer tout un tas de trucs stupide. C'est abrutis lui proposaient un plan à trois. Ce n'est pas qu'il aurait refusé, mais ces gars là étaient des hétéros, ça se voyait. « Ma mignonne » ? Comment ces types osaient-ils le surnommer ? Sa fierté se réveilla aussitôt, et il vit rouge, la colère montait en lui à vitesse grand V. Il se leva brusquement, et les fusilla presque de son regard écarlate.

-Espèces de sales bâtards ! Bordel de merde ! Vous voyez pas que je suis un mec ?! Vous avez vraiment besoin de lunettes, les gars !

Les deux hommes le regardaient étonnés, mais ils ne bougeaient pas d'un pouce ce qui énerva un peu plus Keiichiro.

-Quoi ?! Vous voulez voir ce qu'il y a dans mon froc pour être sûr que je ne suis pas une meuf ?!

Il commença à détacher rageusement sa ceinture, et commença à s'attaquer à la fermeture de son pantalon, mais il n'eut pas besoin d'aller plus loin car ils détalèrent immédiatement. Il soupira en se rassit négligemment sur son siège après avoir noué sa ceinture, ignorant les regards posés sur lui. Il passa rapidement une main dans ses cheveux pour remettre quelques mèches rebelles en place.
C'était enfin la mi-temps. Il avait cru mourir d'ennuis, et aussi il se précipita d'aller aux toilettes. Quand il y entra, il y avait quelques personnes, mais il les ignora, et il entra dans une cabine pour vidé le contenu de sa vessie. Il resta ensuite plusieurs minutes dans la toilette, soupirant bruyamment avant d'en sortir. Il regarda brièvement l'homme dans la pièce, mais il sentit son regard le scruter ce qui l'agaça un peu. Il le regarda aussi. Apparemment il avait eu quelques problèmes avec son t-shirt qu'il était entrain de laver ce qui lui laissa le champ libre pour contempler le haut nu de son corps. Keiichiro ne se gêna pas non plus pour regarder ses fesses et tout son corps d'ailleurs, avec une légère lueur d'envie dans les yeux, jusqu'à ce qu'il soit interrompu par l'inconnu.

-Alors mon cul te plait ?

Il sourit alors narquoisement , et s'appuya contre le mur des toilettes.

-Ouais, ton cul est pas mal, mais tu vois, je préfère quand même le mien.

Il gardait son sourire aux lèvres, ne te lâchant pas du regard. Quelques uns de ses cheveux lui chatouillais le visage, et il prit l'initiative de se les attacher vite fait. Il eut soudainement envie d'une cigarette, et il sortit le paquet d'un de ses poches, mais il se souvint qu'il était interdit de fumer dans des lieux publics. Alors, avec regret, il rangea son paquet et il reporta son attention sur l'homme face à lui.
Revenir en haut Aller en bas

Newraw

avatar


Messages : 91
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 2610
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : In your ass

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Dim 19 Juin - 22:39

-Ouais, ton cul est pas mal, mais tu vois, je préfère quand même le mien.

-Ha oui?

Caïn le retourna pour voir ses fesses et sourire.

-Elles sont bien ouais,j'avoue.

Il frappa dessus et ensuite le regarda. Le mec souriait d’un air assez pervers et ce n’est pas pour lui déplaire que du contraire, celui-ci s’appuya contre le mur des toilettes et ne cessait de regarder Caïn. Lui plaisait-il ? Il est espère bien ! Comme ça il pourrait se le faire et peut-être que l’autre blaireau dans la salle voudrait bien d’un plan à trois. Il s’approcha de l’inconnu qui venait d’attacher ses cheveux à la hâte et alla dans la poche de celui-ci pour prendre le paquet de cigarette qu’il venait de ranger. Il se servi sans même demander la permission.

Après tout, le mec l’a relooké alors il peut bien lui piquer une cigarette il ne va pas pleurer sa maman, enfin il espère parce que si c’était le cas ça le décevrais fortement. Il la mit donc en bouche et l’alluma, il sait qu’on est dans un lieu publique mais il s’en contre fou, il se dit être la loi et si la loi ne veut pas de lui et ben qu’on le jette dehors comme ça il n’aura plus à subir le supplice de regarder des gars qui cour en sueur derrière un ballon. Il tira une calle bien méritée et reposa son regard sur le jeune homme aux cheveux longs pour mieux l’analyser. Il sourit et fut surpris de la finesse de ses traits. De plus, il aimait beaucoup ses yeux, il s’approcha de son visage pour mieux les regarder. On aurait dit qu’il scrutait une merde sur une vitre.

-Alors comme ça tu as peur de déroger les lois ? Je pensais à ton allure que tu étais un peu plus rebelle.

Il sourit une seconde fois en rejetant la fumée par son nez. Il se tortilla pour contracter ses muscles et montrer qu’il est pas mal fait. Il retourna vers son évier et reprit son t-shirt pour aller le sécher au sécheur pour les mains. Le bruit de ces machines est vraiment insurmontable, ça lui tape sur le système, ça fait à peine trente secondes qu’elle s’est mise en marche et il a déjà envie de lui donner un coup de boule pour qu’elle crève comme une vulgaire prostituée mise au bord de la route avec une balle dans la tête.

-Fucking machine de merde !

Il s’en éloigna et tira encore sur sa cigarette et soupira de bonheur.

-Alors comme ça tu aime le basket que tu es venu ici ? Moi je trouve ça complètement ringard.

Il posa ses yeux noisettes sur le corps de son compagnon de discutions et il remarqua qu’il y avait une pointe de désir dans le regard de celui-ci. Alors comme ça lui aussi il est porté sur le sexe à providence mais que c’est intéressant ! Il s’approcha de lui avec une démarche nonchalante, lui prit le visage entre ses mains et l’embrassa. Il lui offrit un baiser doux et hargneux à la fois. Il enleva ses lèvres des siennes et le regarda encore une fois et lui dis.

-Ce n’est qu’un avant goût de ce que je pourrais t’offrir mon grand et c’est gratuit.

Il lui fit un clin d’œil et réenfile son T-shirt et attends la réponse de l’homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Lun 20 Juin - 16:52

Keiichiro te regarda fouiller dans ses poches, et il te laissa prendre une cigarette. De toute façon, même si il n'avait pas été d'accord, l'autre se serait quand même servi. Il gardait toujours son sourire, l'observant toujours. Ce type avait vraiment l'air intéressant, et puis, il était pas mal foutu, Kei allait peut être pouvoir s'amuser un peu, du moins plus qu'en regardant ce match de basket. D'ailleurs, qu'en était-il de ce match ? La mi-temps était-elle fini ? Oh ! Et après tout, il en avait rien à faire, ce match était merdique.

Quoi ? Avait-il quelque chose de bizarre sur le visage ? Ou, était-il si beau que ça pour qu'on l'examine d'aussi près ? Et ça lui revint à l'esprit ; ses yeux. Ils attiraient beaucoup l'attention avec leur couleur rougeoyante. C'était sûrement ça que ce gars regardait, après tout, c'était rare de rencontrer quelqu'un avec des yeux de couleur aussi peu communes.

-Alors comme ça tu as peur de déroger les lois ? Je pensais à ton allure que tu étais un peu plus rebelle.

Keiichiro haussa légèrement un sourcil. IL savait bien sur qu'avec son allure, il passait pour un rebelle, ce qu'il était. Il réfléchit rapidement à sa question. Lui, avoir peur ? Il en aurai presque rigolé, et il se foutait grandement de ces lois.

-Avoir peur ? Non, et puis, ces lois, je les emmerde.

Il lui sourit, avant qu'il ne se dirige vers le sécheur avec son t-shirt en main. Il le regardant ensuite s'énerver sur la machine, ce qui l'amusa. Mais c'était vrai, c'est machines foutaient un de ces boucans pour pas grand choses, s'en était irritant parfois.

Kei arracha la cigarette des mains de son compagnon, qui venait de se rapprocher, et la porta à ses lèvres, la consumant quelques instant avant de la lui rendre. Il soupira de bien être après avoir tiré sur la cigarette, expulsant par la même occasion une bouffée de fumée.

-Alors comme ça tu aime le basket que tu es venu ici ? Moi je trouve ça complètement ringard.

Si il aimait le basket ? Disons qu'il n'en raffolait pas. De plus, ce match l'ennui grandement, et il déteste s'ennuyer. Il soupira doucement, montrant son agacement pour le basket.

-Pas spécialement, c'est chiant.

Il le regarda s'approcher, et soudainement, l'homme venais de poser ses lèvres sur les siennes, il ne fut pas vraiment surprit, il s'attendait à ce que ce type fasse quelque chose dans ce genre. D'ailleurs, ce baisé ne lui était pas déplaisant, et il se laissa faire bien gentiment.

-Ce n’est qu’un avant goût de ce que je pourrais t’offrir mon grand et c’est gratuit.

Pour toute réponse, il se plaça face à lui, il vint attraper son menton entre ses doigts, et il plaqua presque brutalement ses lèvres contre les siennes, gardant les yeux ouvert pour plonger son regard dans le sien et le regarder avec provocation. Il se recula de plusieurs centimètres, mordant sensuellement au passages, celles du gars face à lui, avant de lui offrir un sourire plein de sous entendu.

-C'est un avant goût très intéressant. J'ai hâte de voir la suite, et j'espère que ça ne me décevra pas.

Il poussa le gars qu'il venait d'embrasser contre un mur, et il vint coller son corps au sien, plaçant ses mains de chaque côté de sa tête tout en le regardant intensément.
Revenir en haut Aller en bas

Newraw

avatar


Messages : 91
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 2610
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : In your ass

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Lun 20 Juin - 21:54

-Avoir peur ? Non, et puis, ces lois, je les emmerde. Et Pas spécialement, c'est chiant le basket.

Alors comme il l’avait prédit, il avait l’esprit rebelle ce petit merdeux aux cheveux longs ! Et ce n’est pas pour le déplaire, il aime les méchants garçons car ça lui donne du file à retordre mais il aime les timides pour mieux les dévergonder. C’est tellement jouissif de les voir replier sur eux même en le suppliant de ne pas le prendre alors qu’il le désire au plus profond de son anus. Ça le fait toujours rire ce moment cruciale mais il se doit d’être sérieux pour un dominateur alors il rit dans son fore intérieur. Le gamin avait prit la liberté de saisir SA cigarette et de tirer un coup dessus pour ensuite lui rendre, il fut soulager car il pensait sérieusement que ce bâtard allait la lui piquée.

Il ne cessait de le fixer c’en était presque une obsession ou quoi ! Il sait qu’il est magnifiquement diablement incroyablement beau mais tout de même ça en devient malsain. Il posa alors ses lèvres sur les siennes et il se laissa faire gentiment, il ne bougea pas d’un pouce et visiblement ça lui plaisait bien. Pour toute réponse, le mec se plaça face à lui et vint attraper son menton entre ses doigts pour plaquer brutalement ses lèvres contre les siennes, gardant les yeux ouvert pour plonger son regard dans le sien et le regarder avec provocation. Il se recula de plusieurs centimètres, mordant sensuellement au passage, celles de Caïn avant de lui offrir un sourire plein de sous entendu.

-C'est un avant goût très intéressant. J'ai hâte de voir la suite, et j'espère que ça ne me décevra pas.

Le décevoir ? Hahhaha mais Caïn Darinz ne déçoit personne voyons ! Il est le meilleure joueur de sous entendu et de « oh toi mon grand, je vais te baiser ». Kei le poussa contre un mur, et il vint coller son corps au sien, plaçant ses mains de chaque côté de sa tête tout en le regardant intensément. Alors comme ça il aime jouer ? Et ben Caïn va jouer ! Il saisi ses fesses brutalement entre ses mains pour le coller encore plus à lui et lui offrit des coups de bassin suggestifs qui voulaient tout dire. Il allait se le faire ce soir sans même savoir son prénom, c’est assez embêtant parce que quand il gémira, il tient à gémir son prénom et pas un « oh oui bébé » ou encore « aller salope ! » Même si il aime cette expression.

Il reprit ses lèvres entre les siennes et les humidifia pendant plus de trois minutes par la suite il lui offrit sa langue comme si il lui faisait une offrande qu’il était obliger d’accepter. Elle commença à danser avec sa langue et il continua ses coups de bassin plus qu’indécent. Mais le grand Caïn fait tout en grand et d’un seul coup comme pour le surprendre, il abaisse le futal de son compagnon de jeu et ne se gêne pas pour aller saisir le sexe de celui-ci pour le masturber entre son slip. Mais ce n’est pas tout, il retira ses lèvres des siennes et le poussa dans une des cabines des toilettes. Et c’est à ce moment là qu’il lui enleva son slip pour découvrir le monstre cacher dans sa grotte et à la vue de ce sexe à la hauteur de sa personne, il se lécha les babines.

Il prit les mains de Kei et les mirent dans son froque qui était à moitie baisser et qui laissait entre voir ses fesses potelée et joliment dessinée. Il parti donc à l’exploration du cou du jeune homme à la longue crinière et sous ses caresses, il soupirait de bien être. Il prit donc tout entier le sexe de Kei en main et le masturba avec ardeur pour le laisser entendre un petit gémissement.

-C’est quoi ton prénom joli cœur ? * lui lance un regard charmeur* Moi c’est Caïn et tu seras mon Abel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Mar 21 Juin - 23:28

Il avait sourit lorsqu'il sentit des mains sur ses fesses qui les collais encore plus au corps face au sien. Il fut satisfait en sentant le bassin de Caïn se frotter contre le sien, et lui aussi se mit à faire les même mouvements. Kei sentait qu'il allais passer un bon moment avec ce gars que se mouvait avec indécence contre lui. Cette rencontre devenait soudainement fort intéressante. Il laissa ses mains se balader sur ce corps si près, les faisant passer lentement sur son torse, tâtant tous les contours des muscle parfaitement dessiner de son compagnon. Ce type était vraiment pas mal foutu, de loin ça se voyait, mais d'aussi près ça se voyait nettement plus, surtout que maintenant, il pouvait toucher. Il se lécha d'ailleurs les lèvres avec provocation, mais pour montrer aussi qu'il attendais avec un peu d'impatience la suite.

Il participa activement quand une langue s'aventura entres ses lèvres. Il lécha, mordit tout ce qui était à porté de bouche, de langue, et de dents. Les frottement des leur bassins ne cessaient pas, mais il sentit soudainement ses cuisses à nue, et il fut surpris de perdre si rapidement son pantalon. Il ne montra pas son étonnement, et un sourire narquois s'esquissa lentement sur ses lèvres toujours prisonnières de celles de Caïn. Il soupira de plaisir et le sentant toucher son sexe, il voulait que l'autre le caresse, mais sans son sous-vêtement, en fait, il en voulait plus. Les bouches se séparèrent, et il se laissa pousser dans une cabines. L'homme au cheveux court ne se gêna pas pour lui retirer son slip, aidé de Keiichiro qui souriait toujours de la même façon, insolente et moqueuse.

-Tu m'as l'air bien pressé. Ne sois pas si impatient quand même !

Une fois ses mains dans le pantalon de Caïn, il fit glisser une de ses mains dans son sous-vêtement, et il plaça sur son sexe pour commencer à le masturber, mais très lentement et le touchant à peine, histoire de le frustrer un peu. Il passa son autre main sur ses fesses, les malaxant pendant plusieurs minutes avec amusement, tout en penchant les tête pour laisser un plus grand accès à son cou. Il laissa quelques petits gémissement franchir la barrière de ses lèvres quand Caïn attrapa son sexe et qu'il commença à le masturber. Mais sa fierté fit bientôt surface, et il commença à réfréner ses gémissements, serrant ses dents, ou se mordant soit les lèvres, soit l'intérieur des joues.

-C’est quoi ton prénom joli cœur ? Moi c’est Caïn et tu seras mon Abel !

Il grogna de plaisir, ayant quelque peu de mal à se retenir de gémir, mais aussi de mécontentement en entendant le « Joli cœur », puis il fit glisser l'une de ses mains libre sous le t-shirt de Caïn, et vint agripper son dos, le griffant, tandis que son autre main continuait ses caresses. Il avança ses lèvres vers celle de son partenaire et les lécha abondamment, avant de l'embrasser, mais il du se reculais bien vite pour pouvoir répondre.

-Keiichiro... Et non pas joli cœur..

Kei approcha son visage du cou de Caïn, et il le lécha, cajolant et goûtant avec envie la peau qui s'offrait à lui. Peau qui avait d'ailleurs un goût et une odeur qui agresse délicieusement quiconque sent ou goûte à ce parfum enivrant. Mais, le moment de tendresse fini bien vite par une violente morsure de la part de Kei, qui s'amusait grandement.
Revenir en haut Aller en bas

Newraw

avatar


Messages : 91
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 2610
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : In your ass

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Ven 24 Juin - 1:08

Kei caressait son corps bien foutu, et il faut le dire, il est drôlement bien foutu ! Son compagnon se laissait faire, se laissait caresser, toucher, lécher, embrasser. C’est tellement bon d’avoir un compagnon à sa hauteur. Cette même personne lécha ses lèvres avec une provocation sans pareille comme pour dire « Prend moi tout de suite au lieu de me faire languir connard. »Et c’est donc à ce moment que Caïn s’activa et l’embrassa avec la langue, celle-ci fut attrapée dans la bouche de Kei, léchée, mordillée.

Ce petit coquin aimait les coups de bassin qui venaient s’écrasés contre le sien, Caïn pu lire une légère pointe d’étonnement dans le regard de son compagnon quand il lui enleva son pantalon mais ce regard changea vite pour prendre celui de l’indifférent permanent. Le plaisir s’était installé dans la pièce qui sentait l’urine séché ou mal évacuée. Kei semblait frigide aux caresses de Caïn qui savait y faire. Quand il fut poussé dans la cabine c’est à peine si le mec aux cheveux long ne l’aidait pas pour enlevé son slip, il avait temps envie de Caïn ?

Il faut dire qu’il est canon alors comment ne pas se passer de lui ? Enfin c’est ce qu’il pense dur comme fer. Et on a beau dire le contraire, il s’en contre fou vu qu’il baise presque tout le temps ce qu’il désire.

-Tu m'as l'air bien pressé. Ne sois pas si impatient cant même !

-Je ne suis pas impatient !

Impatient lui ? Nonnnn pas du tout ! Il est pire ! On dirait un gamin devant un sugus qu’on lui agite sous le nez ! Il a envie de baiser alors il ne va pas aller dans la dentelle et ne va pas ménager princesse parce qu’elle le désire ! Lui c’est monsieur bourrin et la délicatesse ça vient après ! Une fois que Kei était dans le pantalon de Caïn celui-ci glissa sa main sous son vêtement et commença à lui caresser le sexe mais tellement doucement que cela en frustrais presque le petit corbeau. Il voulait qu’il le prenne à pleine main et le masturbe violement à le faire chauffer.

Il le faisait exprès c’est inévitable ! Mais puisque c’est comme ça, il va se venger ! Son compagnon lui malaxait les fesses et il adorait ça, il soupirait de bienêtre. Quand Caïn lui attrapa le sexe pour le masturber celui-ci gémit et bingo, il avait déjà réussi à le faire gémir et il en était fière mais ce moment de délectation fut vite stoppé par le « Sur-moi » de monsieur. Il se retenait de gémir juste pour faire chier mais Caïn s’en fou ! Il arrivera à le faire gémir encore et encore. Quand l’enfoiré de première lui demanda son prénom en ajoutant le joli cœur qui fâche, Kei grogna à la fois de plaisir mais de rage qu’on puisse l’appeler ainsi. Mais tout ce petit jeu fait rire Caïn au fin fond de son âme maudite par le pêcher du sexe. Les mains de son compagnon devinrent plus évasive et l’une d’entre elle vint se réfugiée dans son dos pour le griffer. Alors comme ça il aime le sexe violent ?

Cool ils vont bien s’entendre. Caïn sourit quand il le griffa et lui il continuait ses caresses comme si de rien était. Son griffeur professionnel s’approcha de ses lèvre et les lécha abondement avant de les embrassée. Alors comme ça il aime les bisous limaces ? Si c’est son truc ok ! Caïn peut faire une exception pour le coup.

-Keiichiro... Et non pas joli cœur...

Comme prévu, il déteste les surnoms débile tout comme Caïn mais c’est tellement amusant de le dire tout de même. Kei se mit à le cajoler, le caresser, le lécher et Caïn doit avouer que c’est bon tout ça. Mais une douleur se fit sentir à son cou. Kei venait de le morde, il sentait la douleur s’emparer de lui-même et il serra fortement le sexe de son tortionnaire pour le faire lâcher prise.

Il se mit alors à le masturber si vite que Kei lâcha son cou mais non seulement il lâcha un de ces gémissement que Caïn fut ravi rien que en l’entendant. Il le poussa sur la cuvette des WC qui était close et il commença à lécher son sexe et à le prendre en bouche dans des vas et viens précis et délicieux. Il suçait parfaitement et savait comment faire pour ravir ce genre de mec qui se croie fort et sans sentiment quand il s’agit de baiser. Il le ferrait gémir coûte que coûte, il lui demanderait plus et de faire des trucs de plus en plus fou. Son sexe était tellement humide qu’un pingouin aurait pu glisser dessus ! Il lécha le bout de son gland et le regarda gémir, il sourit et s’approcha de ses lèvres pour les saisir. Pendant qu’il s’occupait de ses lèvres, il glissa ses doigts vers l’intimité du garçon et la pénétra de ses doigts. Il senti que Kei se cambra légèrement et il commença alors des vas et viens courts et rapides.

Il regarda le visage de sa victime qui aimait ce qu’on lui faisait visiblement mais ce n’étais pas fini ! Ca venait à peine de commencer, il saisit son bassin et enleva ses doigts de son intimité pour les remplacer par son sexe durement dressé. Il le pénétra dans un gémissement et commença à le prendre d’une de ces forces qu’on croirait qu’il est en manque. Il ne pouvait s’empêcher de gémir d’une façon indécente et provocatrice pour susciter l’envie de gémir et l’excitation de son partenaire. Il lui sourit de façon narquoise et lui donna un bon coup de rein qui le fit gémir, il lui attrapa le cou pour le sucer, le lécher.

Il s’attaqua à ses oreilles et suça le lobe de son oreille et doubla d’efforts pour ses coups de reins qui étaient incessant. La journée ne faisait que commencée mais bon Dieu qu’elle est bonne !

-Je vois que tu apprécie! * sourit*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Ven 28 Oct - 14:18

Caïn avait beau dire qu'il n'était pas impatient, le jeune homme aux cheveux long était sûr qu'il l'était. Keiichiro le sentait dans ses mouvements, il allait de plus en plus vite. Ça devait faire à peine quinze minutes qu'il était dans les toilettes, et ils étaient déjà presque à poil, enfin, surtout Kei qui n'avait plus de pantalon, ni de sous-vêtement. Ce dernier décida alors d’accélérer ses mouvements sur la verge de son compagnon, mais cela ne durant pas longtemps, car il retira rapidement ses mains du pantalon de Caïn pour venir les poser sur les épaules de celui-ci quand Kei faillit lâcher un autre gémissement qu'il préférait retenir pour le moment.

Il griffa son dos, et il mordit même son cou, mais une pression sur son membre lui fit comprendre qu'il devait arrêter. Il passa alors sa langue sur la plaie qu'il venait de faire, quelques gouttes de sang se déposant sur sa langue. Il gémit juste à côté de son oreille quand les caresses sur son membre se firent plus pressente. Il se mordit la lèvre, sachant pertinemment que Caïn devait être ravi.

Keiichiro se laissa pousser sur la cuvette de WC. Les toilettes publiques, ce n'était sûrement pas le meilleur endroit pour se faire prendre, mais bon, il ferait avec cette fois, et puis savoir que n'importe qui pourrait rentrer et les surprendre l'excité grandement. Il soupira de plaisir quand son membre fut léché. Il posa son regard sur Caïn, et se délecta de le voir faire, se léchant les lèvres alors que son souffle se faisait plus chaud et haletant. Quelques gémissements arrivaient à franchir la barrière de ses lèvres qui furent prises d'assaut par celle de son compagnon.

Il se cambra en sentant quelque chose s'aventurer en lui. Il serra les dents quand les doigts se mirent à bouger, son visage se crispant de plaisir. Il regardait toujours Caïn, une pointe de provocation dans le regard.

Il émit un grognement désapprobateur quand les doigts se retirèrent, mais ils furent rapidement remplacé. Kei écarta ses jambes pour laisser le champ libre à son partenaire, alors qu'il se cambrait un peu plus, ses mains se glissant dans les cheveux ébène de Caïn pour agripper plusieurs mèches alors que le bassin de ce dernier commençais à se mouvoir. Le visage fin du jeune homme aux cheveux long se cala dans le cou de son compagnon, alors que sa bouche commençait à laisser passer plus librement ses gémissements qui restaient encore faible. Mais il rejeta la tête en arrière quand un coup de reins se fit plus fort, envoyant des décharges de plaisir délicieuses dans tout son corps. Son cou se fit attaquer par une bouche gourmande avant de partir jouer avec une de ses oreilles le faisant frissonner.

-Je vois que tu apprécie!

-Je trouve... Hn... Ça un peu lent...


Un petit sourire narquois s'esquissa sur ses lèvres, alors qu'il commençait à faire, lui aussi, bouger son bassin pour aller à la rencontre de celui de son homologue.
Revenir en haut Aller en bas

Newraw

avatar


Messages : 91
Bingo ! Combien as-tu de points ? : 2610
Date d'inscription : 19/02/2011
Localisation : In your ass

Feuille de personnage.
Ami(s):
Petit(e) ami(e):
MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   Mar 8 Nov - 1:48

Kei avait beau se leurrer en essayant de retenir ses gémissements mais Caïn savait pertinemment que le jeune homme allait plus qu’apprécier la visite surprise en lui. Le jeune Caïn n’est pas du genre à faire les choses à moitié, il aime le travail bien fait. Une brulure se fit sentir dans son dos, Kei venait d’abimer sa peau avec ses ongles de rapace ? Il en est for probable. La douleur ne le dérangeait pas le moins du monde mais quand une morsure se fit sentir au creux de son cou, il n’apprécia guère. Il aime le sexe hard mais les morsures très peu pour lui ça laisse des marques et ce n’est pas bon pour son image de séducteur ! La pression sur le sexe de Kei lui fit comprendre que son compagnon n’était pas satisfait. La douleur se remplaça vite par une langue bienfaisante. Les gémissements grandirent encore, Caïn jubilait à ce doux bruit qui franchissait la barrière de ses oreilles.

Plus le temps passait et plus l’étudiant en archéologie devenait impatient, il voulait le prendre et s’il le faut il va inventer « le petit Caïn Kâma-Sûtra illustré ». Il sentait l’envie lui envahir tout le corps et ses muscles étaient assez chauds pour pouvoir tenir 3 heures de baise intense. La respiration saccadée de son compagnon le poussa à enfin entrer en lui pour pouvoir profiter de sa chaleur intérieure qui ma foi est assez agréable. D’ailleurs, il ne put s’empêcher de soupirer plus que bruyamment. Ça y est ! Enfin ! Il a entré le petit Jésus dans la crèche !

Il commença à se mouvoir en souriant, il ne pouvait que sourire et gémir dans les moments de sexe car va savoir ce qu’il lui passe par la tête pendant l’acte sexuel. Caïn s’aventura dans son cou en mordillant l’oreille de Kei, il se dégagea et plongea son regard dans celui de l’homme en face de lui. Celui-ci lui lança un regard de défis en lui disant.

-Je trouve... Hn... Ça un peu lent...


Trop lent ? Bah putain, il lui faut quoi ? Caïn est rapide mais ce n’est pas un T.G.V non plus. Le jeune homme ricana bruyamment non pas pour se moquer de lui mais plutôt pour lui faire comprendre que s’il voulait du sexe à la Caïn, il allait en avoir ! Il ne faut pas invoquer le démon qu’il a en lui. Le bassin de Kei commença à aller à contre courant par rapport à ses coups de reins. Caïn s’épancha sur l’oreille de sa proie pour lui souffler à l’oreille.

-I hope that you make fun! I’m a fucking tiger and I just fuck you hard baby.

Quand Caïn est excité, il ne peut s’empêcher de parler dans sa langue natale. Et il faut dire ce qui est il est vraiment impatient de voir le plaisir qu’il va pouvoir lui procurer. Il espère qu’il serra plus distrayant que les jeux des gars qui courent après une balle rebondissant dans la salle d’à coté. Vu comme c’est parti, il est sûr qu’il serra à la hauteur de ses attendent et bien plus même. Caïn commença réellement son pêcher de luxure à ce moment précis. Ses moments devinrent violent et démontèrent presque la cuvette des W.C sur laquelle Kei était posé.

Une odeur enivrante se déversa dans la pièce et empli les narines de Kei comme pour l’envouter. Caïn ne se priva pas pour lâcher quelques gémissements très peu camouflé et puis il ne cherche pas à le faire ! S’il ressent du plaisir, il aime le partager avec ceux qui n’en prennent pas. Des grondements s’échappèrent de la gorge de l’étudiant aux cheveux ébène. Ceux-ci étaient rauque et ne ressemblait à rien d’humain dans ses mouvements on pouvait sentir la fougue d’un cheval enrager. En ce moment même on pourrait croire que le Diable était en lui.

Son regard était sombre encore plus sombre que la lumière tamisée de la pièce. Un sourire psychopathe était dessiné sur son visage d’ange. La température de son corps était brulante, il se retira violemment prit Kei par le bras et le plaque face contre la porte pour le prendre par derrière sans once de douceur. La douceur ce n’est pas son truc visiblement il aime la brutalité et il espère que son compagnon aussi.

-Alors tu changes d’avis ?

Un ricanement à glacer le sang franchir ses lèvres pulpeuses pour venir se bercer dans le creux de l’oreille de Kei. Une langue aventureuse se glissa dans celle-ci tout en se mouvant en lui comme un damné. Ses mains parcouraient son torse glabre et virent pincer ses tétons déjà dressé par l’excitation. Il n’en pouvait plus et il en voulait beaucoup plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un match de basket qui tourne bien [ pv Keiichiro Obata]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
» Une soirée bien arrosée. (Terminé)
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yaoi paradise  :: La terre :: Le stade.-